L’UNESCO condamne le meurtre de deux journalistes pakistanais et somalien

La Directrice générale de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), Irina Bokova, a condamné jeudi le meurtre de deux journalistes, un Pakistanais et un Somalien.

Liberté de la presse

Liberté de la presse

Le corps du journaliste pakistanais Ghulam Rasool Birhamani a été retrouvé sans vie le 10 mai près de la localité de Dadu dans le sud du pays. Il écrivait dans le quotidien ‘Sindhu Hyderabad’. Son corps portait des signes de torture avec des blessures à la tête lorsqu’il a été retrouvé. Agé de 30 ans, le journaliste aurait reçu des menaces de mort après avoir évoqué le mariage forcé d’une mineure dans une communauté tribale.

Irina Bokova a également condamné le meurtre du journaliste de radio somalien Sheikh Nur Abkey, enlevé et abattu le 4 mai à proximité de son domicile, au sud de Mogadiscio. Journaliste chevronné, il travaillait également comme formateur des jeunes journalistes de la station publique Radio Mogadiscio, perçue comme critique à l’égard des rebelles islamistes dans le pays.
D’après le Comité pour la protection des journalistes, 33 journalistes ont été tués en Somalie depuis 1993.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)


Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...