John Holmes : plaidoyer pour les deux millions de déplacés en RDC

A l'issue de cinq jours de visite dans les zones touchées par les violences armées en République démocratique du Congo (RDC), le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires des Nations Unies et Coordonnateur des secours d'urgence, John Holmes, a estimé que les besoins humanitaires restaient considérables et que les civils avaient toujours besoin d'être protégés.

« La situation en RDC reste complexe et les besoins humanitaires sont très importants. Des problèmes de protection graves continuent d’affecter les civils dans l’est, le nord-est et le nord-ouest du pays et sont la source de souffrances à grand échelle pour des centaines de milliers de personnes vulnérables », a dit M. Holmes qui s’est rendu au cours des cinq derniers jours dans trois zones du pays fortement touchées par la violence armée: le Sud-Kivu, le District du Haut-Uele dans la Province Orientale, et la Province de l’Equateur.

A chacune de ses visites, il a rencontré les autorités provinciales, les représentants de la Mission de l’Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC) ainsi que les acteurs humanitaires et citoyens ordinaires touchés par ces crises.

(Interview : John Homes, Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires des Nations Unies et Coordonnateur des secours d’urgence; propos recueillis par Maha Fayek)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
14/12/2017
Loading the player ...