Fin de la Seconde guerre mondiale : une commémoration pour conforter la paix

Les Nations Unies ont célébré aujourd'hui le 65ème anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale en Europe. Sur le ton de la gravité et du recueillement, dans la salle de l'Assemblée générale, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon a fait remarquer que de Stalingrad à Koursk, d'Auschwitz à Dachau, des plages de Normandie à Berlin, malgré les années, les noms et les lieux résonnent encore.

Il a émis l'espoir que cette guerre soit la dernière des guerres mondiales totales. Et de rappeler le lourd tribut payé : 40 millions de civils et 20 millions de soldats tués, près de la moitié des victimes étant originaire de l'Union soviétique.

''Ces années ont été des années d'atrocités indescriptibles, de perte de la foi, d'humanité sacrifiée. Ces années ont aussi été les témoins d'actes de courage extraordinaires. La Seconde guerre mondiale  constitue, dans l'histoire, l'une des luttes les plus épiques pour la liberté et la libération'', a déclaré le Secrétaire général. ''A la fin, l'idéalisme a triomphé. En effet, il y a soixante-cinq ans, à San Francisco, les délégués commençaient juste à rédiger la Charte des Nations Unies, une organisation fondée sur le plus humain des espoirs, celui de mettre un terme au fléau de la guerre. Et donc, aujourd'hui, nous commémorons la fin de la guerre au moment même où les nations sont réunies ici pour faire avancer la cause de la paix. Le Traité sur la non-prolifération nucléaire est aussi un document d'espoir, celui d'envisager un monde exempt d'armes nucléaires'', a conclu Ban Ki-moon.

De nombreux États Membres devaient prendre ensuite la parole  pour commémorer l'événement qui est officiellement célébré le 8 mai en Europe occidentale et le 9 mai dans l'ancienne Union soviétique. 
(Extrait sonore : Ban Ki-moon, Secrétaire général des Nations Unies)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...