FAO/OIT : lever le voile sur le travail des enfants

Lever le voile sur le travail des enfants dans les pêches : un atelier étudie les causes profondes et formule des recommandations. Il réunit des experts de la FAO et de l'Organisation internationale du travail pour lever le voile sur ce problème souvent passé sous silence.

À l’échelle mondiale, 132 millions de filles et de garçons âgés de 5 à 14 ans travaillent dans l’agriculture; ce chiffre comprend également le secteur des pêches et de l’aquaculture. Mais les experts de la FAO, constatent dans le même temps, que non seulement le travail des enfants dans les pêches est morcelé entre les entreprises artisanales et familiales, mais qu’il est aussi habilement dissimulé par les employeurs. Il est donc difficile d’obtenir des données objectives sur l’ampleur véritable du problème, ce qui complique la tâche des responsables politiques.

L’atelier de la FAO et de l’OIT entend réfléchir sur les causes et les conséquences de ce phénomène. Parmi les opérations employant des enfants figurent la pêche active, la préparation des repas en mer, la plongée pour capturer les poissons des récifs ou libérer des filets restés accrochés, le rassemblement du poisson dans les filets, l’épluchage des crevettes ou le nettoyage des poissons et des crabes, la réparation des filets, le tri, le débarquement, le transport des prises, la transformation et la vente. Les enfants seraient employés dans le secteur halieutique à divers titres, qu’il s’agisse d’aider leur père à nourrir la famille ou de servitude forcée. Dans le pire des cas, il peut s’agir de trafic d’enfants.

(Mise en perspective de Maha Fayek)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...