Développement durable : l'extraction minière à l'ordre du jour

Suite des travaux de la Commission du développement durable au siège des Nations Unies à New York. Après avoir conclu ses débats thématiques sur le transport et les produits chimiques, cette Commission aborde maintenant des discussions sur des questions liées à la gestion des déchets et à l'extraction minière.

Concernant l'extraction minière, Alfredo Franco, consultant du gouvernement portugais à cette réunion, explique la position du Portugal en matière des mines. Selon lui, il faut examiner la responsabilité sociale des sociétés minières dans le monde, améliorer les lois et la gouvernance minière dans plusieurs pays, ainsi qu'instaurer une bonne politique de distribution des revenus des mines en faveur principalement des pays, des régions et des sites d'extraction.    

Les meilleurs pratiques, les contraintes et les mesures à prendre pour s'assurer la contribution des activités d'extraction minière au développement durable ont fait l'objet d'un débat thématique où il a été souligné que la bonne gouvernance est le moteur de transformation des revenus miniers en acquis sociaux et écologiques. La demande en minerais continuera de croître malgré la crise, affirme le Secrétaire général de l'ONU, dans son rapport, en voyant dans ces besoins miniers une chance pour des continents comme l'Afrique. Devant les multiples appels à la bonne gouvernance, la représentante du Groupe des 77 et de la Chine a tout de même rappelé que les contrats signés avec les multinationales limitent en réalité la souveraineté des États.  Le représentant du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) a suggéré le lancement d'une initiative mondiale pour une extraction minière durable fondée sur une étude de faisabilité.

(Extrait sonore : Alfredo Franco, consultant du gouvernement portugais à la Commission du développement durable ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...