Conseil de sécurité : le processus électoral en Côte d'Ivoire à l'examen

Le Conseil de sécurité de l'ONU doit examiner cet après midi la situation en Côte d'Ivoire et l'avenir de la Mission des Nations Unies sur le terrain. Le Conseil avait prorogé jusqu'au 31 mai 2010 le mandat de l'Opération des Nations Unies dans ce pays et exprimé son intention de le réexaminer entièrement, en vue d'y apporter d'éventuelles modifications. Le dossier des élections et de l'enregistrement est au cœur des préoccupations.

Élections en Côte d'Ivoire

Élections en Côte d'Ivoire

En panne depuis le 10 février, le processus électoral devait redémarrer le 10 mai en Côte d’Ivoire avec la reprise du traitement du contentieux autour des listes électorales.

Le traitement du contentieux avait été suspendu en février après les violences de militants d’opposition qui manifestaient contre les procès en radiation ouverts à la demande du camp présidentiel.

Cette reprise concerne la liste dite « grise », qui comprend un peu plus d’un million de personnes dont la nationalité ivoirienne est contestée.

Mais en raison des retards accumulés sur ces procédures, l’ONUCI a fait savoir par la voix de son Porte-parole Hamadoun Touré que le processus a été prolongé

La Commission Electorale Indépendante octroie donc un délai additionnel pour l’enregistrement des réclamations sur la liste grise. La reprise du contentieux de la liste provisoire, dite « liste blanche », qui compte plus de 5 millions d’électeurs potentiels, sera quant a elle annoncée plus tard.

Mise en perspective de Maha Fayek, avec un extrait sonore d’Hamadoun Touré Porte-parole de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI)


LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...