Afrique : réduire le chômage pour favoriser le développement

L'Afrique n'a pas été en mesure de créer assez d'emplois pour réduire notablement le chômage, malgré la croissance impressionnante d'avant la crise.

C’est l’une des conclusions du Rapport économique sur l’Afrique 2010 qui préconise que les pays africains doivent accorder beaucoup plus d’attention à la réduction du chômage dans leurs politiques de développement. Une mesure déjà recommandée en 2005 quand la Commission économique pour l’Afrique de l’ONU plaidait pour le développement de l’agro-industrie pour réduire le chômage et la pauvreté en Afrique.

Le rapport note que la réduction du chômage de façon durable suppose une diversification économique et une redistribution équitable des fruits de la croissance, si l’on veut faire reculer la pauvreté et atteindre d’autres grands objectifs de développement social.

La Commission économique pour l’Afrique de l’ONU prévoit également une accélération de la croissance africaine cette année pour atteindre 4,8% contre 2,4% en 2009, grâce au rebond des marchés des matières premières. « La reprise de l’économie mondiale devrait faire monter la demande et les prix des exportations de biens africains, en particulier (ceux) des minerais et des hydrocarbures », explique le rapport publié par la CEA/ONU et la Commission de l’Union africaine. Les économistes s’attendent également à ce que la reprise de l’économie mondiale premette aussi une relance des revenus issus du tourisme.

Toutefois, la dépendance de l’Afrique vis-à-vis des ressources naturelles et des produits à faible valeur ajoutée rend le continent vulnérable aux fluctuations des prix et de la demande, met en garde le rapport. Il prévient aussi qu’une reprise économique mondiale plus lente que les 3% de croissance pour l’année actuellement prévu, ne serait pas sans impact sur leurs prévisions.

Actuellement, les experts s’attendent à de meilleures performances en l’Afrique de l’ouest (+6,4%), suivi de l’Afrique de l’est (+5,4%), de l’Afrique du nord (+4,8%), des pays de l’Afrique du sud (+3,8%) et de l’Afrique centrale (+4,6%).

(Extrait sonore : Magdi Farahat, Représentant de la Commission économique pour l’Afrique de l’ONU à Genève ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...